Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2008

Note2be.com : la France retient son souffle

La France retient son souffle!

Après un référé l'excellent site note2be.com lancé par Stéphane Cola est dans l'attente d'une décision du juge sur la légalité de son existence.

Note2be.com, site qui permet de noter ses professeurs en ligne, est une copie d'un modèle déjà usité aux Etats-Unis, en Allemagne ou en Angleterre. Rien de très nouveau sous le soleil.

Néanmoins, ce site créée la plus belle polémique du web depuis... depuis... (j'ai envie de dire Laure Manaudou)..depuis...bref, je ne suis pas depuis quand tellement je n'ai pas souvenir d'avoir vu un tel déchainement contre un site.

La France des conservatismes est de retour, la pillule est difficile à avaler pour les enseignants qui se retrouvent face à un outil sur lequel ils n'ont aucune maîtrise. Mais le concept est très bon et les premiers résultats des notations prouvent que les notes sont plutôt bonnes (14 de moyenne). Il est sûr qu'un avis d'un seul élève concernant un prof ne vaut pas mais lorsqu'on aura 30,40, 100 avis, les choses deviendront significatives. Ceci permettra d'une part de conforter les enseignants sur leurs méthodes pédagogiques et sur les rapports qu'ils entretiennent avec leurs classes mais d'autre part le site obligera à une sérieuse remise en question de ceux pour qui les notes seront mauvaises. De plus, il est fort à parier que ce système de notation très classique sur le web (ebay par exemple...) deviendra une habitude des natifs (les gens qui seront nés avec le web) dans quelques décennies. Et il est fort à parier que dans notre système éducatif note2be.com sera un outil intégré par l'Education National (imaginons un prof pour lequel tout serait ok en surface pour un inspecteur mais avec des notes catstrophiques par les élèves... Ceci deviendrait une sorte de sonnette d'alarme). Il est même fort à parier que les profs joueront le jeu dans l'avenir et qu'il sera HYPE d'en être! De plus, je ne vois pas où est l'atteinte à la vie privée (argument fort des défenseurs) puisque sur tous les sites web des lycées ont trouve toutes les coordonnées des profs!

Et puis surtout, ne nous voilons pas la face. Les élèves parlent de leurs profs et les notent d'une certain manière sur leurs skyblogs avec des choses beaucoup plus tendancieurs ou graves pour l'image des professeurs.

Nous avons fait l'expérience de la notation ou plutôt de l'avis sur le web puis un restaurant qui était catastophique. Mon avis sortant en premier lien des recherches google, il est sûr que des internautes ne sont pas allés dans ce restaurant après m'avoir lu. Il a fermé depuis. Cause à effet? Surement pas pour la totalité.

La résistance au changement est logique. Je la comprends. Mais la notation deviendra un rite lié aux nouvelles technologies. On ne pourra y échapper.

Plutôt qu'une lever de boucliers, les profs devraient jouer le jeu, ils auraient tout à gagner en terme d'images.

Et puis rien n'empêchera son créateur de faire héberger son site dans des contrées plus clémentes...  

11:21 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : note2be.com, note2be, note, professeur, stéphane cola | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/02/2008

Sarkozy et le bateau ivre



Il se passe vraiment quelque chose de pathétique pour Sarkozy en ce moment.

L'affaire (si on peut employer ce terme) du salon de l'agriculture et le désormais célèbre "Casse-toi pov con" (après le nom de domaine cassetoipovcon.com, le tee-shirt va sortir) démontrent la crispation des relations entre Nicolas Sarkozy et les français via le prisme du journalisme!

(N'oublions pas que nous ne sommes qu'à la merci du point de vue journalistique et que la vérité est souvent déformée par cet angle de vue, merci le web)

Retirons les choses de leur contexte. Nicolas Sarkozy n'est pas président de la république.

Un mec lambda à un mec alpha: "Je te sers pas la main, tu me salis".

Le mec alpha au mec lambda : "va te faire e****, espèce de b*** de ta m***"

Fin du dialogue, on rentre les moutons, on dit bonsoir à la dame. Rideau.

Sauf que.

Sauf que Nicolas Sarkozy est le président élu. Sauf qu'il y quelques mois, cette anicroche verbale aurait été tournée à son avantage par la presse (quel homme ce Sarkozy, enfin un politique qui en a dans le caleçon Dior!). Sauf que cet homme est tendu. Ca se voit sur ses traits. Ce dérapage verbal trahit son incapacité à se contrôler. Je comprends sa frustration d'aller passer deux heures dans un endroit qu'il déteste avec des gens dont il se contrefout. En même temps, on ne lui en veut pas, il ne doit pas rester beaucoup d'agriculteurs à Neuilly. 

Mais c'est relativement incompréhensible de voir l'homme incarnant la fonction suprême perdre son sang froid de la sorte.

Ca me fait juste mal.

J'espère en tout cas qu'il va profiter de cette impopularité historique pour faire passer les réformes les moins faciles et les plus greveables mais les plus nécessaires en France. Vivement la fin des municipales.

J'aurais du faire Jean-Michel Aphatie dans la vie. 

(au fait on en est où de note2be.com???) 

17:00 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, salon agriculture, vidéo, aphatie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/02/2008

Nicolas Sarkozy réinvente le marketing one-to-one

Les enfants, je suis en retard.

La surcharge d'activités ne m'a pas permis de vous parler de ma rencontre avec l'excellentissime Mojito, de notre soirée à écouter Alice s'emerveille, de mes retrouvailles avec un de mes amis d'enfance (on se connait depuis la maternelle!) et de moults autres choses.

En fait quelque chose m'interpelle depuis le diner du CRIF.

Je crois que Nicolas Sarkozy a réussi à réinventer le marketing one-to-one (celui-là même de Peppers and Rogers).

Il est toujours très difficile de parler du lobby juif en France. Si on n'est pas compatissant ou que l'on formule la moindre critique, l'accusation d'antisémitisme tombe. Je me garderai donc bien de formuler une quelconque critique ou remarque.

Néanmoins, nul ne peut nier la puissance de ce lobby en France. Le diner du CRIF en est le symbole le plus ostentatoire.

Le président Sarkozy, dans une période de perdition complète en terme d'image, a saisi l'occasion de ce diner pour caresser le chat dans le sens du poil. Cette idée d'associer un enfant juif mort pendant la guerre à un écolier m'apparait comme étant l'application du marketing one-to-one (le client a le sentiment d'être le seul client de l'entreprise, pour résumer succintement). Pour vendre, défendre et faire perdurer le concept de la Shoah, associer un élève à une enfant mort va lui permettre de s'approprier personnellement l'atrocité de cette période. Ce ne sera plus uniquement quelques lignes ou quelques photos dans un livre d'histoire, c'est la tangibilisation de cette période en permettant aux élèves de se l'approprier par une relation un-à-un avec ce concept. L'idée sur le papier me paraissait intéressante. Hélas je trouve qu'elle met un sérieux coup de canif dans la loi de 1905 et sur le principe de laïcité de notre pays.

Ceci est symptomatique de la période que traverse Sarkozy. Essayer de faire plaisir au maximum pour redorer son blason. Se précipiter sur des concepts (politique de civilisation par exemple) sans réellement les maîtriser, ni les creuser. En les survolant, sans se les approprier, ce qui a le don de créer de la polémique.

C'est fou comme les choses peuvent dégringoler très vite. Ca me fait dire que parfois mieux ne pas aller trop vite pour ne pas se brûler les ailes, avancer pas à pas, construire sur du solide.

 

11/05/2007

Du buzz pour Alicesemerveille!!!

medium_alicia.2.jpg

Et ce pour plein de raisons les filles!!!

 

Il faut que vous l'achetiez pour soutenir une artiste qui a du talent!!! 

La première des raisons de l'acheter c'est que si j'en parle, c'est forcément H.Y.P.E.!!!

La seconde des raisons c'est que pour vous ce serait l'occasion de vous réconcilier avec la chanson française... Attention, on est loin des Vincent Delerm2merde, des actrices moisies qui grattent trois accords à la con (suivez mon regard...) ou des comiques has-never-been qui se recyclent dans le son, j'en passe et des baltringues...

La troisième c'est que Caro et moi on est cité dans les crédits et que ça c'était quasiment un rêve de gosse!!!

La quatrième c'est qu'Alice m'a ramené un pur tee-shirt de son trip new-yorkais et ça c'est la pure HYPE!!!

La cinquième, c'est tout simplement que son album est excellent pour faire l'amour et plus si affinité!!!

Un avant-goût sur son myspace : Alicesemerveille!

03/05/2007

Ségo, la Rocky Balboa de la politique.

medium_sego2.jpg

Voilà, l'impression que ça m'a donné...

J'ai eu le sentiment que Ségo, c'était un peu le Rocky Balboa de ce débat. C'est-à-dire une personne qui a jonglé pour en arriver là, qui a bossé dur, qui a envoyé chier tout le monde, qui a gobé des oeufs au petit-déjeuner.

Pas de chance pour elle, on n'est pas à Hollywood ici.

Lorsque le débat a commencé, ses cernes sous les yeux démontraient l'engagement physique dans la préparation pré-combat. Au gong,en bonne challengeuse, elle se lança à corps perdu dans la bataille, se jettant littéralement sur Nico. Ce dernier, qui a gravi tous les échelons politiques, accusant 30 combats dont 29 gagnés sur KO, absorba la charge, plia puis se redressa. Et Ségo a atteint très rapidement ses limites. Elle se trouva prise au piège dans les cordes (l'EPR, les 35H, une nouvelle taxe fictive dont on ne saura rien...). Elle avait beau cherché du regard son beau François, elle ne trouva que le regard de chien battu d'Arlette Chabot. Et puis elle tenta quelques uppercuts, elle sentait que Nico la pressait au corps, ses directs dans le foie la massacraient et lui donnaient de plus en plus soif. Elle perdait pied, elle perdait des points, le combat lui échappait. Nico balanca un gros direct du gauche avec les handicapés, Ségo le contra et tel le combattant sentant la mort venir, elle jetta ses dernières forces en focalisant tout sur un dernier crochet. Elle frappa dans le vide après une magnifique esquive de Nico. La colère la terrassa. Elle ne put jamais se relever... Nico déroula la fin du combat sans oublier de féliciter, à la fin, la prestation d'une adversaire au finale poussive, imprécise et essoufflées.

N'est pas président qui veut.

Tu dois encore gober des oeufs frais au petit-déjeuner et continuer à t'entrainer dans les salles poussiéreuses et moisies du fin fond du Poitou-Charente... 

09:55 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (85) | Tags : edbanger records, justice, uffie, pedro winter, sexe, people, politique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook